16 Sep

Jeûne intermittent ou “fasting”: l’interview du lundi !

Comme chaque lundi, je vous propose l’interview d’un de mes clients. Aujourd’hui je vous propose l’interview de Salomé qui souhaite combiner un jeûne intermittent avec une activité physique. Son objectif ? Perdre du ventre pour se sentir plus à l’aise dans ses vêtements.

Salomé : Bonjour coach ! J’ai besoin de votre avis sur le jeûne intermittent ! Est-ce dangereux pour moi ? Vais-je reprendre tout le poids que j’ai perdu une fois arrêté ?

Coach : Bonjour Salomé, vous n’êtes pas la seule à m’en parler figurez-vous. Comme toute stratégie pour perdre du poids, prudence !

Pas d’interdits, que le plaisir règne !

Voici mes recommandations:

  • Pas de méthode miracle ni d’effet de mode, il convient de garder à l’esprit que le poids se gère sur une vie et pas sur 1 ou 2 mois.
  • Un léger déficit calorique doit être présent : pas plus de 25% de vos besoins journaliers.
  • Il est nécessaire d’appliquer une date de départ et de fin : on ne fait pas de jeûne intermittent à vie (trop monotone !).
  • Le jeûne ne doit pas être effectué plus de 6 jours par semaine.
  • La qualité de vos aliments est un point central : perdre du poids c’est bien mais sans une santé renforcée, vous avez là un pauvre objectif.
  • On ne supprime pas d’aliments : on respecte un dosage cohérent des macronutriments.
  • Nous sommes tous différents, ce qui marche pour l’un ne marche pas pour l’autre : Le jeûne intermittent est un protocole qui correspond surtout à une perte de gras accompagnée d’une perte de muscles.

Salomé : Très bien, il me fallait l’avis d’un pro ! J’avais peur de faire des erreurs. La perte de muscles m’inquiète un peu, j’aimerais que mon ventre reste tonique. Avez-vous des suggestions à me proposer ?

Coach : Comme vous le savez je ne propose pas de plan alimentaire fixe, ce n’est pas ma méthode. Chacun doit-être libre de manger les aliments qu’il veut et la quantité dont il a besoin.

Le jeûne intermittent la méthode:

  • Planifiez un ratio heure de jeûne/ heure pour se restaurer : Par exemple 16h / 8h pour commencer. Attention, si vous augmenter les heures de jeûne (18h/6h, 19h/5h, 20h/4h, etc.) cela amènera surement plus de résultat mais devient également plus difficile à tenir. Dans ce cas il est par exemple possible de s’arrêter de manger de 20h jusqu’à midi le lendemain. Ces heures sont bien évidemment modulables selon vos préférences (19h jusqu’à 11h le lendemain ou 18h/10h, etc.)
  • L’eau, la tisane, le café, les thés peuvent être consommés pendant le temps jeûné. L’hydratation ne doit pas être négligée !
  • Fixez-vous une règle : 1, 2, 3, 4, 5,6 jours par semaine de jeûne, pendant 1, 2, 3, 6,12 mois.
  • Mangez calmement: pourquoi s’alimenter en pleine conscience
  • N’oubliez pas de vous faire plaisir ! Un “cheat meal” (repas triche) de temps à autre pour casser la routine sera le bienvenu.

Salomé : Certains de vos clients l’on-elle déjà testée ?

Coach : Bien évidemment. Cela amène de bons résultats si vous respectez les recommandations ci-dessus. Attention, vous vous en doutez certainement mais elles ont rencontrées de nombreuses difficultés.

Les difficultés du jeûne intermittent:

  • Parfois difficile de ne pas manger le matin surtout si on apprécie son petit-déjeuner : d’autres stratégies pour perdre du poids peuvent alors être proposées.
  • Très compliqué si vous devez fournir des efforts physiques intenses.
  • Si vous fixez des objectifs trop élevés vous aurez du mal à changer votre mode de vie. Vous risquez l’irritabilité, le doute, l’abandon, Soyez réaliste !
  • L’organisme doit se purger pendant la période de jeûne, cela peut supposer des phases désagréables au niveau digestif (ballonnements, ventre qui gargouille, etc.)

Salomé : OK une dernière question, puis-je faire du sport pour me raffermir par la même occasion ?

Coach : Vous pouvez combiner l’activité physique et le jeûne intermittent. Je vous conseille de rester dans des activités physiques douces (type marche nordique, yoga, Pilates, stretching, etc.). Si vous souhaitez perdre du gras c’est une bonne idée. Si vous souhaitez faire un programme de renforcement musculaire plus intensif, le jeûne intermittent ne sera pas optimal car vous risquez de ne pas apporter suffisamment d’énergie à votre corps. Cela pourra toujours faire l’office d’une nouvelle évolution dans un deuxième temps. Commencez-par le jeûne intermittent, c’est déjà un beau challenge !

Salomé : OK super, le programme est fait ! Merci coach.

 

En résumé :

Si le jeûne intermittent vous intéresse, sachez qu’il est encourageant de par les résultats qu’il promet. Le jeûne en général peut-être intéressant pour de nombreuses raisons : effets positifs sur le surpoids et l’obésité, anti-inflammatoire, lutte contre le stress-oxydatif (vieillissement des cellules), régulation du cholestérol, améliore les fonctions cognitives. Pour autant pas de méthode miracle soyez réaliste et non pas rêveur. Prenez-vous le temps de vous construire un corps sain, respectez une stratégie progressive et soyez tolèrent avec vous-même !

 

Merci pour votre lecture et belle semaine à vous !
Philippe.

 

Cet article est basé sur les articles scientifiques suivants :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6128599/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30202677